Charles AZNAVOUR : un taxi pour l’éternité…

Le Journal Le Conscrit souhaite s’inscrire dans la lignée des hommages nationaux et internationaux, pour adresser un dernier au revoir à Charles AZNAVOUR, géant de la chanson française mais aussi acteur, dont plusieurs films majeurs.

Nous avons été des millions, en France comme à l’étranger, à nous laisser «emmener au bout de la terre …au pays des merveilles » ou il vous « semble que la misère serait moins pénible au soleil ».

« Hier encore », Monsieur AZNAVOUR vous montiez sur les grandes scènes mythiques du monde entier, pour porter avec passion la variété française haut et fort, mais aussi pour défendre avec engagement, la cause de votre terre d’origine : l’Arménie. Tant de chansons que petits et grands, nous avons fredonnées avec vous, racontant notre vie dans « ses emmerdes, ses amours, ses amis ».   

Sans jamais oublier que vous étiez aussi, Monsieur AZNAVOUR, un acteur au talent reconnu dont une  riche palette de jeux. Surnommé au cinéma « little big man » vous ne déméritiez pas, au contraire ! Pour preuve, entre autres films salués par la critique, Tirez sur le pianiste en 1960, le Tambour en 1979, Les fantômes du chapelier en 1982…

Nous saluons votre interprétation en 1961 dans le film de guerre Un taxi pour Tobrouk dans une Afrique du Nord occupée par les troupes de Rommel, soit l`histoire de quatre soldats des Forces françaises libres, dont vous étiez, aux cotés de Lino Ventura, Maurice Biraud et Germán Cobos. Quatre militaires venus d’horizons différents qui, en temps de paix, ne se seraient certainement jamais adressé la parole.

Monsieur, pour nous toutes et tous, générations présentes, mais aussi pour celles à venir, vous resterez encore très longtemps en haut de l`affiche !

”Nous nous reverrons un jour ou l’autre 
Si vous y tenez autant que moi 
Prenons rendez-vous …”

Mercedes CREPIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.