Disparition de la Minerve : les familles réclament la reprise des recherches.

En janvier 1968, le sous-marin français la Minerve quitte Toulon (Var), avec 52 marins à son bord pour quelques jours d’exercices au large du Cap-Sicié. Le 27 janvier, à 7h55 le sous-marin ne répond plus. Malgré des recherches lancées rapidement, dont la participation à l’époque du commandant Cousteau, on ne retrouvera jamais la Minerve. Les recherches furent stoppées en Octobre 1969, laissant les familles des soldats avec leurs interrogations et  l’impossibilité de faire le deuil de la personne chère disparue.

Selon le SIRPA : « Comment voulez-vous expliquer un accident alors que l’on n’a jamais rien retrouvé? La Minerve a probablement coulé par 1000 mètres de profondeur. La seule trace visible du naufrage fut une tâche d’huile en surface. Toutes les hypothèses ont été échafaudées. On a pensé bien sûr à une collision. Mais contre quoi? A-t-on retrouvé un bateau ou un quelconque objet? Des supputations, oui, il y en a eu. C’est la même histoire que la fameuse Fiat blanche introuvable de l’affaire Diana. »

50 ans plus tard, aujourd’hui mardi 27 Novembre 2018 à l’occasion de la journée nationale des sous-mariniers, les 52 familles des soldats disparus seront présentes à Toulon et demanderont que reprennent les recherches.

La rédaction du Journal Le Conscrit apporte son soutien en souhaitant force et courage aux familles dans leur combat digne et juste.

La rédaction.

Crédit photo : source cabotage.fr

 

https://www.francetvinfo.fr/sciences/histoire/toulon-retour-sur-le-mystere-du-sous-marin-perdu_3051413.html

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.