Et par Saint Michel, vivent les Paras !

En ce 29 septembre 2018, tous les parachutistes de l’armée de Terre fêtent Saint-Michel, leur protecteur. Mais pourquoi cet archange est-il le « patron des paras » ?

5 juin 1944. Les hommes du 2ème Régiment de Chasseurs Parachutistes et 4ème Régiment du Spécial Air Service (2ème RCP / 4ème SAS) se préparent à sauter sur la Bretagne occupée. L’aumônier du régiment remet alors à chaque parachutiste une petite médaille à l’effigie de Saint-Michel. Selon l’ Apocalypse de Saint-Jean, l’archange Michel fut chargé d’écraser sur terre la révolte des mauvais anges , représentation biblique de Satan. Ainsi l’archange connu aussi sous le nom de propugnator (celui qui combat, défend, soutient, protège) fut considéré comme le guerrier venu du ciel dont le culte s’associa naturellement à la mission combattante et aéroportée des parachutistes.

Parachutés le 6 juin, les hommes du 2ème RCP rejoignent les 3000 résistants du maquis de Saint-Marcel, un petit village du Morbihan. Repliés dans la campagne bretonne, les SAS adoptent la tactique de guérilla des maquisards et harcèlent l’ennemi à chaque occasion favorable. Dans la dureté des combats, sous l`occupation ennemie, le médaillon de Saint-Michel, de forme ronde, qui outre l’archange Saint Michel, représentait en son revers Sainte-Jeanne d’Arc devient leur signe secret de ralliement.

En février 1945, l’aumônier du corps français de l’Air Valin de La VAISSIERES propose que Saint-Michel devienne le saint-patron de tous les parachutistes. L’idée est reprise en 1948 par le Père Jego, aumônier des troupes aéroportées. Lors de sa célébration d’une messe, devant un bataillon parachutiste en partance pour l’Indochine, il termine son homélie par ces mots : « Et par Saint-Michel, vive les parachutistes ».

L’idée s’impose et le 29 septembre 1949, en pleine guerre d’Indochine, la première Saint-Michel est célébrée en la cathédrale d’Hanoï (Vietnam) devant les hommes du 3ème Bataillon Colonial de Commandos Parachutistes, du 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes et du 1er  Bataillon Etranger de parachutistes.

Le Journal Le Conscrit souhaite une belle Fête à tous les régiments parachutistes de l’armée de Terre française. Que la Saint-Michel soit l’occasion de vous rassembler, toutes armes confondues, réunissant tous les paras, ceux d’hier et d’aujourd’hui, autour des valeurs et des traditions propres à la spécialité parachutiste…et par Saint-Michel vivent les paras !

parachutiste-1024x681

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.