Contenu : Dans cet article vous trouverez les propos magnifiques et vrais d’un militaire qui nous parle de l’importance pour lui d’avoir sa femme à ses côtés. Le témoignage d’un militaire pour sa femme qui s’adresse à toutes les femmes de militaires. Mais ce témoignage touchera également de nombreuses femmes. Soeur, fille, amie, l’armée touche beaucoup plus de personnes que l’on ne le pense…

Témoignage d’un militaire pour sa femme

Ce jour-là, j’ai pris une sacrée claque.

Depuis mon fauteuil confortable d’un amphithéâtre de L’École Militaire à Paris, j’écoute Aude nous donner une sacrée leçon. « Les épreuves sont faites pour nous construire et non nous détruire ».

Son mari, commando marine, est mort en Afghanistan en 2006. Elle était alors maman de deux enfants, âgés de onze mois et de deux ans. Devant elle, l’écoutant ébahis, un nombre important de grandes tenues de parades, toutes bardées de plusieurs rangées de médailles. Malgré cette expérience et cette ancienneté affichée, tous sont admiratifs devant une telle résilience et une telle force.

Nous, les guerriers qui défendons notre pays les armes à la main, tant entrainés à faire face aux situations extrêmes, nous sommes tous impressionnés par une telle leçon de vie. Il n’y a pas de doute, Aude est bien plus forte que nous.

Je suis officier dans l’armée de terre. De recrutement direct, j’ai suivi ma scolarité dans une grande école du commandement et me suis préparé pendant plusieurs années à affronter la réalité des engagements de nos armées. J’ai épousé ma femme en dernière année d’école. Mes départs en missions, elle s’y est préparée seule, enceinte de 7 mois. Je suis alors parti en mission en poste isolé aux confins du désert. Et c’est un soir d’automne, à 1000 kilomètres de sa région natale et alors que la liaison avec son mari était coupée que ma femme a mis au monde notre fils. Ce soir-là, elle était prête.

Être femme de militaire n’est pas une vocation.

« Tu savais à quoi t’attendre quand tu l’as épousé ! ». C’est faux.

Personne ne connait le vrai prix d’un tel engagement, d’une telle preuve d’amour que de laisser son mari réaliser son rêve. Personne ne nous avait parlé des larmes à chaque départ, des nuits d’angoisses sans nouvelles, des départs en mission avancés, des journées sans pouvoir s’appeler………………………………………………………………………………..