La guerre des drones

Portraits des LAD (Lutte anti-drone). Cette cellule composée d’opérateurs issues des EDSA (Escadron de défense sol air) a la capacité d’intercepter et de neutraliser tous types de drones.

Il est établi officiellement depuis la bataille de Mossoul (Syrie) que le recours à l’utilisation de drones portant des charges explosives est un nouveau mode opératoire de l’ennemi auquel nos forces armées doivent faire face sur les théâtres de guerre.

La Base Aérienne Projetée française (BAP) située en Jordanie dans le cadre de l’opération CHAMMAL est considérée comme en première ligne dans la confrontation aux attaques d’une nouvelle forme tentaculaire en acier nommée *drone*.
Afin de détecter, intercepter cette nouvelle menace aux allures de calyptere, la BAP en Jordanie regroupe des spécialistes appelés en langage militaire EDSA, car issus de différents Escadrons de Défense Sol-Air.
Ces EDSA formés aux techniques d’utilisation des drones, disposent selon l’État-major (l’EMA) de «jumelles télémétriques et infra-rouge» qui
leur permettent «de détecter toute menace potentielle et de la caractériser». Si nécessaire, ils peuvent neutraliser un drone ennemi, grâce à «un dispositif de brouillage des signaux de télécommande et d’un fusil à pompe armé de cartouches spécifiques».

Enfin, ces spécialistes sont aussi dotés de leur propre drone qui, équipé d’une caméra, permet d’effectuer une « surveillance aérienne » de la Base Aérienne Projetée.

En mars dernier, la Direction générale de l’armement (DGA) annonce fournir prochainement aux armées, dans le cadre du marché MILAD (Moyens Mobiles de Lutte Anti-Drones), le système BOREADES. Ce dispositif «aux performances confidentielles » permettra entre autre, de localiser la position du pilote d’un drone ennemi ou en infraction.
Sans nul doute, nous assisterons dans les mois, les années à venir à une montée en puissance en matière de guerre des drones tant au sein de notre armée qu’au niveau mondial. Face à ce nouvel ennemi du 21ème siècle, notre devise militaire : S’ADAPTER, IMPROVISER ET DOMINER est plus que jamais d’actualité !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.