Le service national universel (SNU) : des premiers départs pour Juin 2019 !

Initialement évoquée pour 2026, la mise en place du Service national universel pourrait intervenir dès Juin prochain. Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation, Gabriel Attal a annoncé hier lundi 19 Novembre, dans les colonnes du journal Le Parisien : «Mon objectif, c’est que des premiers jeunes fassent leur SNU dès juin 2019».

Toujours selon le secrétaire d’État, dans un premier temps «seuls des volontaires seront appelés. Mais nous veillerons à ce qu’ils soient représentatifs de la jeunesse française: de milieux sociaux différents, réunissant des lycéens, des apprentis, des jeunes actifs et des décrocheurs scolaires.» rappelant l’objectif affirmé du Président E. MACRON : le brassage social.

Le SNU devrait concerner chaque année environ 800.000 jeunes de 16-17 ans, garçons et filles. Ils seront convoqués pour un mois, dont quinze jours en hébergement collectif. Pendant ces deux semaines, plusieurs possibilités d’hébergement : «dans des internats scolaires, des centres de formation, des structures de tourisme social ou encore des bâtiments à usage militaire» précise Gabriel Attal. L’objectif visé : «Les sortir de leur environnement immédiat, de leur école, voire de leur département, et de rechercher une mixité sociale.»

Que fera notre jeunesse durant le SNU ? 

Pour le moment, aucune précision clairement donnée. Le secrétaire d’État évoque plusieurs orientations retenues suite aux remontées d’enquête réalisée auprès de notre jeunesse : la formation «aux réactions en cas d’attaque terroriste et de catastrophe naturelle» et la protection de l’environnement. «Quant à la mission d’intérêt général, celle-ci se fera aussi hors du temps scolaire, mais pas nécessairement pendant les vacances. Les jeunes pourront être accueillis par des associations, des collectivités locales ou des organismes publics. L’idée est de les faire participer à la vie de ces structures et de leur faire toucher du doigt une première expérience d’engagement. Ce ne sera pas un stage d’observation», assure Gabriel Attal.

A quelle période de l’année nos jeunes garçons et filles seront-ils convoquées ?

La phase d’hébergement devra coller au calendrier des vacances scolaires. «En classe de seconde, la deuxième quinzaine de juin est particulièrement ouverte puisque les élèves n’ont pas d’épreuve du bac», précise le secrétaire d’État.

Ce mois d’engagement obligatoire pourra donner suite à un prolongement d’engagement pour une nouvelle période de trois mois minimum.

La rédaction.

 

Crédit photo : Group-of-teens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.