Les militaires à moins de 5 ans de l’age de départ à la retraite, non concernés par la prochaine réforme. Quid des autres ?

Selon une note de service officielle, signée du Vice-amiral Philippe Hello – Directeur des ressources humaines du ministère de la défense, transmise anonymement ce jour à la rédaction du Journal Le Conscrit, l’information est clairement établie :

Le système universel de retraite ne s’appliquera pas aux militaires qui seront à la date d’adoption de la loi, à moins de 5 ans de la durée de service exigée pour procéder à la liquidation d’une pension au titre du code des pensions civiles et militaires de retraite, quelle que soit la date ultérieure à laquelle ils demanderaient à en bénéficier.

Ne seront donc pas concernés par la réforme, les militaires qui, à la date de promulgation de la loi, auront acquis :

-12 ans de services effectifs pour les sous-officiers, militaires du rang et militaires commissionnés.

-15 ans de services effectifs pour les officiers sous contrat.

-22 ans de services effectifs pour les officiers de carrière.

Pour les militaires qui rentrent dans cette tranche à moins de 5 ans à la date de promulgation, cela est incontestablement rassurant de savoir qu’ils ne perdront pas leurs acquis en matière de pension dont la retraite à jouissance immédiate (RJI). En cela , cette note de service est une excellente nouvelle pour eux.

Mais alors, qu’en est-il pour les autres ? Prenons l’exemple d’un soldat du rang qui à la date de promulgation est à 10 ans de service, ou d’un sous-officier à 16 ans de services, que se passera-t-il pour eux ?  doivent-il considérer qu’ils perdent leur droit à retraite à jouissance immédiate ? Devront-ils résigner pour y avoir droit …ou pas ?

Il est à noter dans cette même note de service que :

Pour les militaires (…) les droits relatifs aux périodes travaillées avant l’entrée en vigueur du nouveau système qu’il s’agisse de trimestres ou de points, seront conservées à 100%.

Encore heureux pour eux ! Mais cela ne répond toujours pas aux interrogations légitimes que sont en droit de se poser ces soldats sur la perte ou pas de leur RJI. La rédaction ne peut avancer de réponses sans information officielle, mais convenons-en la tranche imposée de moins de 5 ans à la date de promulgation de la prochaine loi sur les retraites, laisse présager de prolongements de la durée des services effectifs. Car il n’est plus un secret pour personne : les objectifs de recrutement au sein de notre armée sont prioritaires pour cette année 2019. En somme, tout laisse à penser que cette future réforme de retraite se veut jouer un rôle de fixateur des effectifs actuels.

Dans l’hypothèse que cet acquis qu’est la retraite à jouissance immédiate soit honteusement supprimée, nous affirmons alors que la trahison de la parole donnée sera considérée comme la fois de trop ! Affaire à suivre…

La rédaction.

Note de service reforme de retraite 1

Note de service reforme de retraite 2 3

Crédit photo : PxHere.

 

 

22 pensées sur “Les militaires à moins de 5 ans de l’age de départ à la retraite, non concernés par la prochaine réforme. Quid des autres ?

  • 10/01/2019 à 14:29
    Permalink

    « Mais alors, qu’en est-il pour les autres ? Prenons l’exemple d’un soldat du rang qui à la date de promulgation est à 10 ans de service, ou d’un sous-officier à 16 ans de services, que se passera-t-il pour eux ?  »

    Si l littérature militaire n’a pas trop changé, cela veut dire qu’ils se verront adopter le nouveau « système universel », c’est à dire un système à points. Dans l’état, cela ne met pas en question les durées de service à respecter soit 15, 22 et 27 ans.

    Petit correctif qu’elles interviennent à 17, 22 et 25 ans de service ou à la limite d’âge, toutes les retraite des militaires du rang, des sous-officiers, des officiers subalternes et de certains officiers supérieures, pas des officiers généraux, sont dans la quasi majorité des cas, à jouissance immédiate puisque pouvant être prises et payées avant l’âge légal de la retraite civile ! La jouissance différée intervient, dans certaines conditions, dans le cas ou le militaire retraité entame une nouvelle carrière dans la fonction publique.

    Répondre
  • 10/01/2019 à 20:46
    Permalink

    Non mais plus de cumul sauf votre dernier cas ou c’est la continuité des services qui est pris en compte mais sans cumul.

    Répondre
  • 10/01/2019 à 21:46
    Permalink

    Mais non ceux à moins de 5 ans de ce droit ne sont pas concernés.

    Répondre
    • 15/01/2019 à 19:19
      Permalink

      c’est pour juillet 2019 et pour les militaire qui ont moins de 12 ans conserve leur point comme ils disent mais pour les avoir il faudra les payé qu’elle arnaque encore de macron.

      Répondre
  • 11/01/2019 à 17:31
    Permalink

    Qu’ils s’attendent a des departs massifs et un gros problème de recrutement…

    Répondre
    • 13/01/2019 à 21:37
      Permalink

      Un départ massif de ceux qui n’auront pas de retraites effectives ??? Pas logique du tout les anciens ne seront pas touchés, disons que la loi passe cette année (pas crédible mais disons)
      Un SOff entré en 2008!serait assez stupide pour tout p’asuer Par ce que plus de RJI ??? Attendre et voir est mieux que la peur du ciel qui nous tombe sur la tête …

      Répondre
      • 14/01/2019 à 15:42
        Permalink

        S’il trouve mieux ailleurs… Certains ont été empêchés par les RH de partir avant 17 ans. Ceux ci pretextant qu’ils fallait qu’ils atteignent la RIJ. Donc oui il va être beaucoup plus difficile de retenir des gens qui ont 10 ans de boutique en particulier dans l’aero où les profils sont très interessant pour le civil.

  • 11/01/2019 à 19:55
    Permalink

    Mais alors, qu’en est-il pour les autres ? Prenons l’exemple d’un soldat du rang qui à la date de promulgation est à 10 ans de service, ou d’un sous-officier à 16 ans de services, que se passera-t-il pour eux ?

    Pour les sous-officiers à 16 ans de service , c est marqué dans la note , il faut 12 ans pour que rien ne change .

    Je penszes que vous vous êtes trompé . Cordialement.

    Répondre
    • 13/01/2019 à 13:17
      Permalink

      Je le pense également, ils ont fait une erreur de frappe.
      Cordialement.

      Répondre
  • 12/01/2019 à 07:00
    Permalink

    J ai 18 ans de service cela ne changes rien pour moi ?

    Répondre
  • 12/01/2019 à 14:24
    Permalink

    Pensez vous qu’il soit possible de rompre son contrat d’engagement suite à une modification de ce dernier?

    Répondre
  • 12/01/2019 à 19:14
    Permalink

    Moi j’ai 9 ans de services mais la on me site à quitter l’institution avant la fin de mon contrat

    Répondre
  • 12/01/2019 à 20:55
    Permalink

    Lancez une pétition nationale pour le maintien de la RJI pour tous les militaires quelque soit leur durée de service et je suis sur que vous aurez unsoutien massif de la population française qui aime et respectes nos soldats.

    Répondre
  • 12/01/2019 à 23:21
    Permalink

    Quel est le COMIQUE qui s’est réveillé un matin avec cette idée de merde. Encore un mec qui a passé toute sa carrière derrière un bureau ou avec des petites affectations au choix …..Après on viendra se plaindre qu’il n’y a plus de volontaires pour s’engager dans l’armée …..

    Répondre
  • 14/01/2019 à 03:23
    Permalink

    Bientôt la retraite à 62 ans pour les militaires,bon courage pour la suite mes frères d’armes
    Car il vous en faudras pour la suite……

    Répondre
  • 14/01/2019 à 12:52
    Permalink

    Du coup moi qui ai resigné pour justement arriver a la RJI je me fais voler… 11 ans de services en décembre 2018, un contrat de 6 ans et je suis floué alors que j’avais signé pour ne pas perdre ces années passées dans l’institution

    Répondre
  • 14/01/2019 à 16:41
    Permalink

    Bon, le gouvernent souhaite les mêmes règles de retraite pour tous, OK! Il faut commencer à préparer les bureaux pour CGT, FO, CFGT, CFTC,CFE-CGC etc etc dans tous les régiments, les BASEs Navale et Aérienne . Et en même temps commencer à payer les heures supplémentaires. etc etc ………

    Répondre
  • 14/01/2019 à 20:25
    Permalink

    Et moi donc qui est a 11ans et demi que passerai t’il ?

    Répondre
  • 15/01/2019 à 09:53
    Permalink

    le problème hypothétique se pose pour ceux qui ne sont pas à 5 ans de l’âge théorique de leur retraite militaire: un officier à 17 ans de service par exemple. Il devra attendre ses 27 ans de service pour être « libérable » mais devra attendre ses 62 ans pour toucher sa retraite… Nous comprenons dés lors que cette notion de « libérable » n’a plus aucune valeur dans la mesure ou, quitte à cotiser quelquepart et à se reconvertir, autant le faire au plus tôt (on embauche plus facilement une personne de 35 ans qu’une de 47 ans) et donc quitter l’institution dés maintenant.
    De même, qu’en est-il pour ceux qui atteindront la limite d’âge pour le grade?? on les met dehors en leur disant de se démerder en attendant 62 ans pour toucher ce à quoi ils ont droit au titre des services rendus pour la FRANCE?

    Tous ces éléments font qu’une telle mesure aura beaucoup de mal à passer. Finalement, ce qu’il risque d’arriver c’est que ne seront concernés que les militaires engagés à compter de 2019. Mais cela posera un autre problème: un problème majeur de recrutement, l’armée ne parviendra plus à recruter.

    Bien à vous

    Répondre
  • 23/01/2019 à 11:09
    Permalink

    Quel est la carotte pour forcer les gens à rester et les nouveaux à s’engager !?

    C’est un scandale on ne prend pas en compte le sacrifice que c’est d’etre Militaire à partir en mission à sacrifier notre vie personnelle pour certains a sacrifié leur vie.

    Sous prétexte d’aviir Une retraite plus élevée a 62 ans, mais beaucoup de personne de ma génération préfère partir à 40 ans avec 1200€ et commencer une carrière civil, plutôt qu’attendre 62 ans pour avoir 2500€.

    Répondre
  • 31/01/2019 à 12:19
    Permalink

    Napoléon avait dit qu’à 40 ans on était trop vieux pour faire la guerre. En effet, les armées ont besoin de soldats jeunes. Pour cela, il faut que les soldats n’hésitent pas à partir tôt pour entreprendre une deuxième carrière dans le civil. L’atout pour obtenir ces départs volontaires est jusqu’à aujourd’hui la RJI. Sans compter qu’aucun autre métier ne demande de mettre sa vie en danger pour des clopinettes, sans compter ses heures… Alors qu’est-ce qui motivera nos jeunes à s’engager dans l’avenir, si cette réforme s’applique ? « On ne verse pas son sang pour de l’argent », mais il y a un minimum… L’État a toujours traité mal ses serviteurs, combien lui en restera-t-il s’il les maltraite ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.