Lettre ouverte d’officiers généraux 2S : sanctions ou réflexions ?

Le Pacte de Marrakech, qui doit être ratifié par les chefs d’Etat le 19 décembre prochain lors de l’Assemblée générale des Nations unies, provoque des réactions  d’opposition voire de colère.

Pour preuve, la circulation dune lettre ouverte, signée du Général Antoine MARTINEZ – Président de l’association Volontaires pour la France, soutenus par M. Charles MILLON – ancien ministre de la Défense ainsi que 10 généraux (dont désistement récent du général Marc Bertucchi) , un amiral et un colonel (des officiers généraux seconde section ou en retraite) qui accusent Emmanuel Macron de « trahison« .

Il apparaît que cette lettre ouverte rédigée des mains du Général MARTINEZ provoque le courroux au sein du Ministère des armées, si l’on en croit les paroles rapportées par le journal L’Opinion qui a interrogé le cabinet de la ministre des armées :

 « Ces propos sont inadmissibles et indignes. Les généraux 2S qui ont signé ce texte sortent du devoir de réserve auquel ils sont soumis. Ce devoir de réserve les oblige et ce d’autant plus qu’en tant qu’officiers généraux ils incarnent le sommet de la hiérarchie militaire, c’est à dire qu’ils ont la charge de montrer l’exemple. En dérogeant à leurs devoirs, ils sapent ce qui les a conduits aux responsabilités du haut desquelles ils donnent aujourd’hui des leçons. Ce faisant ils ne répondent pas à leurs obligations statutaires et s’exposent de ce fait à des sanctions disciplinaires, dont nous apprécierons l’opportunité dans les jours à venir. »

Mais que nous dit cette lettre qui provoque autant de colère allant jusqu’à       l’appréciation à venir de futures « sanctions disciplinaires » ? Certes, vous l’aurez compris cette missive exprime une opposition à la ratification française du Pacte de Marrackech, dont voici quelques extraits :

« En décidant seul de signer ce pacte, vous ajouteriez un motif de révolte supplémentaire à la colère d’un peuple déjà malmené. Vous vous rendriez coupable d’un déni de démocratie, voire de trahison à l’égard de la nation ».

« Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et nous priver de notre patrie charnelle ».

« Nous vous demandons donc de surseoir à la signature de ce pacte et d’appeler par voie de référendum les Français à se prononcer sur ce document. Vous êtes comptable devant les Français de vos actions. Votre élection ne constitue pas un blanc seing ».

Vous en conviendrez, à la lecture de ces propos énoncés, des interrogations  s’imposent : l’analyse d’anciens officiers généraux et ministre de la défense ne mérite-elle pas d’être au moins entendue sans provoquer le courroux des instances ? Cette même analyse vaut-elle mesures de sanction à l’égard des signataires ? Par cette lettre, le devoir de réserve est-il  bafoué, par la seule expression d’une opposition écrite à la signature d’un pacte onusien ?

Chacune et chacun jugera selon sa libre opinion.

La rédaction.

Crédit photo : Picclick

3 pensées sur “Lettre ouverte d’officiers généraux 2S : sanctions ou réflexions ?

  • 18/12/2018 à 19:27
    Permalink

    Lorsque des clandestine violent les frontières impunément pour obtenir automatiquement des droits, il faut se poser des questions. Ce n’est pas dans l’ordre normal des choses : on prime le délit
    C’est l’incurie de l’Etat qui les laisse entrer mais qui ne peut les héberger dans des conditions décentes en transférant ces charges vers les collectivités territoriales.
    N’était-il pas question que des fonctionnaires se rendent dans ces pays pour recueillir et trier les demandes d’asile ?
    Un pays qui ne maîtrise plus ses frontières est en déshérence. Et lorsque ses dirigeants favorisent cette situation c’est de la trahison aussi bien vis-à-vis de leur peuple que de ceux qu’ils laissent entrer pour les abandonner

    Répondre
  • 19/12/2018 à 19:51
    Permalink

    Nos Officiers Généraux sont des gens dotés de hautes capacités intellectuelles que nos Enarques sont loin de posséder , alors avoir des FRANCAIS de cette trempe la pour gouverner le PAYS il ne faut pas en avoir peur un seul instant .

    Répondre
  • 28/12/2018 à 21:59
    Permalink

    Cet incapable parce que ignorant de la chose militaire a déjà scandalisé les patriotes civils et militaires en poussant le Gêneral de Villiers a démissionné et maintenant il va se rendre coupable de haute trahison en signant cet accord félon. Un putsch me semblerait bienvenu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.