Le flashcode de Lucie : l’honneur d’une rencontre avec nos Poilus!

Rencontre avec Lucie, 24 anspassionnée de la Grande guerre qui sur le principe du flashcode a créé et réalisé un site labellisé par la mission centenaire, pour retracer l’histoire des 55 Poilus natifs de son village, Fleury-la Vallée dans l’Yonne. 

Leurs noms sont inscrits sur le monument aux morts de nos villages mais que sait-on vraiment d’eux ? Combien d’entre nous toutes et tous, nous sommes-nous posée cette question, plus encore s’agissant de membres de notre propre famille ?

Lucie, jeune étudiante en BTS notariat (après avoir déjà eu un DUT Informatique) et fait ses classes durant 3 mois dans l’armée de l’air, est une passionnée de la 1ere Guerre mondiale. Elle accepte de raconter à la Rédaction du Journal Le Conscrit,  comment est né son souhait de retracer l’histoire de 55 Poilus, accessible sur smartphone :

«A la base de cette folle aventure, je me suis mise à collectionner des médailles de la Première guerre mondiale, puis petit à petit j’ai élargi ma collection jusqu’à tomber sur une plaque d’identité militaire. En faisant des recherches sur cette identité militaire, j’ai pu rassembler toutes les informations qui confirmaient que ce soldat était mort à Chattancourt (Meuse) en 1917 et j’ai voulu retracer son parcours. L’idée m’est ensuite venue de le faire pour les 55 Poilus de mon village ».

«Je suis partie du monument aux morts puis, grâce aux informations d’internet, du livre d’or. J’ai remarqué des noms sur le monument et non sur le livre d’or et vice et versa ainsi qu’un au cimetière avec une plaque « mort des suites de la guerre » qui n’était sur aucun des deux ».

«J’ai ainsi décidé de retracer le périple de chacun, de leur mobilisation jusqu’à leur décès, grâce aux journaux de marches et d’opérations ainsi que les historiques de régiment. Mais aussi en faisant des recherches au service des archives départementales de ma région l’Yonne ».

«Le travail réalisé a permis de retrouver des tombes de poilus dans le cimetière, d’ajouter des noms oubliés sur le monument aux morts mais aussi d’honorer le dernier soldat décédé en 1923 avec la mention « Mort pour la France » qu’il a obtenu le 25 septembre 2018 ».

«J’ai donc créé et réalisé un site Internet qui rassemble toutes les informations obtenues permettant de retranscrire le parcours de chacun des Poilus de mon village, avec des archives accessible à tous ».

Le principe du flashcode est simple : il suffit d’avoir un téléphone portable avec l’application adéquate, en positionnant le flashcode sur la borne positionnée devant chaque tombe du soldat décédé.  Aussitôt, une liaison directe permet d’accéder à la fiche du soldat et de connaitre son histoire militaire. Le site de Lucie est désormais labellisé par la mission centenaire.

«Le système de flashcode a été installé au cimetière de mon village pour permettre aux personnes s’y rendant, de voir le parcours du poilu alors qu’elles sont devant la tombe. Le flashcode permet aux plus jeunes et au moins jeunes de rendre les honneurs à nos soldats morts pour notre pays tout en établissant un lien plus personnel voire familial et intime avec chacun d’entre eux ».

Hier, Lucie nous confiait : « Je ne pensais pas que les 55 poilus fleuryvalliens auraient autant de visibilité à la veille de la fin du centenaire ». La rédaction du Journal Le Conscrit lui a assuré que cette belle initiative, représentant un travail colossal pour le seul devoir de mémoire, ne pourrait que connaitre une suite assurée en faveur des milliers de soldats français morts aux champs d’honneur.

Lucie, nous sommes fières de vous avoir rencontrée car vous êtes pour beaucoup, un bel exemple de notre jeunesse à la gloire des soldats morts pour notre nation !

Lien du site de Lucie en ligne : http://14-18-fleurylavallee.e-monsite.com

 

Interview Mercedes CREPIN.

Crédit photo : Lucie AUBERT

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.