L’obsession de Florence PARLY Ministre Des Armées : améliorer le quotidien de ses soldats !

Lors d’une interview parue dans le Parisien le 21 Septembre dernier, la Ministre des Armées annonçait fièrement les chiffres du budget engagés pour la défense nationale soit 35.9 Milliards d’euros dont 19.5 Milliards d’euros consacrés aux investissements. Affirmant que « cette année ce sera la première fois que l’on démarre une nouvelle programmation sur des bases très saines », de la à affirmer que l’état de situation matérielle de notre armée était malsaine, le pas est franchi !

Et de rajouter que sous la précédente mandature de Jean-Yves LE DRIAN « une provision notoirement insuffisante aurait été inscrite en 2017 » s’agissant du coût représentatif des Opérations extérieures (Opex) soit 500 Millions  sous la mandature de son prédécesseur. Aussi Madame La Ministre, nous vous posons la question suivante : à combien l’enveloppe Opex sous votre nouvelle loi de programmation militaire?

Si l’on s’en tient à la réponse donnée par La Ministre des armées, dans cette même interview  au Parisien : « il serait difficile de prévoir par avance ce que coûtent les Opex. En 2017, les batailles de Mossoul et de Raqqa ont nécessité la consommation de nombreuses munitions. Cela devrait diminuer en 2018 ». Ainsi, nous noterons qu’aucun chiffre évoqué mais une consommation diminuée de munitions à prévoir. Certes, nous imaginons bien que les théâtres de conflits sur lesquels sont déployés nos forces armées nécessitent une consommation de munitions importante, nous parlons de guerre et non d`entrainement !

Comment doit-on comprendre alors cette éventuelle diminution de la consommation des munitions, prévue par notre Ministre des armées ? S’agirait-il de prévoir une baisse effective de la présence militaire française dans les conflits internationaux ? Ce qui ne serait pas un mal si l’on s’en tient aux dernières déclarations du Général LECOINTRE Chef d`État Major des Armées (CEMA), qualifiant son armée d’« éreintée » et « amaigrie ». D’ailleurs La Ministre ne contredira pas son CEMA, toujours selon ses propos rapportés par Le Parisien, affirmant clairement que : « les forces armées ont été utilisées de manière intense alors que les moyens étaient en décroissance » Cela a le mérite d’être tristement clair : notre armée est usée autant moralement que matériellement parlant.

Il va sans dire que nous comprenons, dès lors parfaitement La Ministre des armées, lorsqu’elle déclare au Parisien « que son obsession » est d’améliorer le quotidien de ses soldats. Nous n’en attendions pas moins !

Ainsi d’évoquer le remplacement des gilets pare-balle «essentiels pour les soldats en Opex…qui manquaient d’ergonomie et trop lourds» par des équipements plus légers et protecteurs. Au total 55 000 gilets seront remplacés dont une livraison de 25 000 prévue en 2019. Les treillis également seront remplacés par d’autres avec protection contre le feu ; la totalité des forces armées en sera dotée d`ici 2020.

L’armement subira un grand lifting également avec la livraison de 8000 fusils d’assaut nouvelle génération HK416 (en remplacement du légendaire Famas) d’ici fin 2019. Une livraison, courant 2019, de 6 drones armés capables de détecter la menace et d’intervenir immédiatement. Enfin des le mois d`Octobre prochain, la base militaire d’Istres (Bouches du Rhône) accueillera le 1er Airbus A330, avion ravitailleur dont 12 autres à suivre d’ici 2023, avec pour but de rajeunir la flotte d’aéronefs de 15 avions ravitailleurs A330 MRTT (MultiRôle Transport Tanker) d’ici 2025.

LArmée de terre se verra équipée de nouveaux engins blindés, soit 89 GRIFFONS nouvelle génération, prévus en livraison courant 2019. Ces nouveaux engins dont le blindage est renforcé face aux explosifs, symbolisent le combat nouvelle génération, permettant une transmission automatique et simultanée de la totalité des données, d’un véhicule à l’autre. Soit un système qui permet une analyse quasiment instantanée en temps réel. (voir notre article  https://leconscrit.com/le-griffon-ouvre-la-voie-du-combat-collaboratif/29/09/2018/)

Enfin une nouvelle priorité majeure s’agissant du renseignement et de la Cyber défense. A cet effet, toutes les capacités satellitaires seront renouvelées d’ici la fin 2025. Mi-décembre prochain, sera lancé le C S O, un satellite d`observation militaire depuis la base de Kourou (en Guyane). La Ministre précise également que 450 postes seront créés en 2019 pour recruter les compétences centrées sur le renseignement et la Cyber défense.

Vous l’aurez compris, chères lectrices et lecteurs, il était plus que temps de s’occuper du moral de nos soldats, qui depuis plusieurs années effectuent leurs missions d`engagements avec du matériel vieillissant voire usé, et pourtant déployés de manière intense sur tous les théâtres de conflits de la planète. L’armée est en droit d’exiger de la nation de lui garantir une place symbolique forte, à ce titre nous lui devons plus que jamais,  Respect et soutien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.