Renforcement de la coopération militaire des nations alliées sur les routes de France !

Depuis hier lundi 13 Novembre et jusqu’au 21 Novembre, l’exercice Falcon Amarante projettera toute la semaine sur les routes et dans le ciel tarn-et-garonnais plus de 2000 soldats français américains et britannique, des véhicules, des avions gros-porteurs et des hélicos selon les propos rapportés par le Journal La Depeche.

Les militaires nomment cela un «exercice multinational en terrain libre»… En l’espèce, l’exercice «Falcon Amarante» projette depuis lundi et jusqu’au 21 novembre, plus de 2000 hommes et 300 véhicules militaires (blindés, chenilles, camions…) français, anglais et américains sur les routes de la région et du département. C’est en effet au sein d’un quadrilatère Cugnaux, Castres, Cahors, Caylus que cet exercice aéroporté se déroulera. Cet exercice vise à renforcer la coopération des nations alliées dans le domaine de la Défense.

3e dimension, parachutage, largage

«Ce type d’exercices (NDLR : qui a lieu annuellement) permet de déployer et de faire travailler conjointement près de 2 300 parachutistes américains, britanniques et français en terrain libre dont 800 seront parachutés. Ces entraînements s’inscrivent totalement dans le développement des savoir-faire spécifiques de la 11e BP», explique le général Collet commandant la brigade française. La 11e brigade parachutiste (à laquelle appartient le 17e RGP) est l’une des brigades interarmes des forces terrestres spécialisée dans l’engagement par la 3e dimension (aérolargage, aéroportage, largage de matériel), et subordonnée à la 3e Division.

Soldats, véhicules, aéronefs… à Caylus, Septfonds, Montauban…

Parmi les moyens engagés pour cet exercice, figurent bien évidemment des moyens aériens conséquents : une douzaine d’avions de transport français, britannique américains (Transal, Hercule, Casa, A 400 M, C.17…) et six hélicoptères (Gazelle, Puma). Des avions de chasse sont également invités à cet exercice.

Dans le département, les secteurs de Caylus, Caussade, Montpezat et Puylaroque seront notamment concernés par ces manœuvres tout comme Septfonds où l’aérodrome doit être mis à contribution pour les hélicoptères. A Montauban des hélicos devraient également procéder à l’emport de personnels à partir du quartier Doumerc… Des mouvements qui animeront le secteur, de jour comme de nuit donc. Une épreuve de franchissement du Tarn destinée à favoriser le passage d’une cinquantaine de véhicules et de plusieurs dizaines d’hommes est également programmée en fin de semaine à hauteur de Labastide-Saint-Pierre.

Sauts en parachute, largage de matériels et poser d’assaut ont débuté lundi soir sur la zone de Caylus. Ils se poursuivront aujourd’hui ainsi que demain et vendredi. Des mouvements de troupes devraient également transiter par Montbeton et Montech. Les Tarn-et-Garonnais ont donc de grandes chances de croiser les convois militaires et les troupes le long des routes cette semaine et les jours suivants.

Pierre Mazille. La Depeche

Crédit photo : Pixabay.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.