Source solde : « Chat échaudé craint l’eau froide, et le marin aussi ! »

Le logiciel SOURCE SOLDE ( prochain logiciel de paiement des soldats) remplaçant du rouleau compresseur LOUVOIS n’est toujours pas au point ! D’abord annoncé pour 2017 en premier lieu au sein de la marine, repoussé à fin 2018, il ne le sera pas avant 2019. Quand ? la question demeure sans réponse.

En Mars dernier, lors de son audition devant la Commission de la Défense nationale et des forces armées, l’Amiral PRAZUCK énonçait la nécessité de procéder à « des vérifications et contre-vérifications de tout ce système » et de s’exclamer : « Chat échaudé craint l’eau froide, et le marin aussi ! »

Bien sûr, vous aurez toutes et tous compris l’allusion de l’Amiral PRAZUCK au logiciel informatique de paiement des soldes LOUVOIS ! Logiciel défaillant, que de nombreux militaires et leurs familles subissent depuis plusieurs années, sans mots dire, dont les dysfonctionnements scandaleux ravagent matériellement et moralement, encore aujourd’hui, nombre de foyers au sein de l’armée.

Le moins que l’on puisse dire est que la mise en place de SOURCE SOLDE ne tarde que trop. Nous pouvons comprendre la nécessité d’effectuer des vérifications afin de ne pas revivre les effets dévastateurs de LOUVOIS, cependant des essais qui perdurent depuis plus d’un an, à la veille du prélèvement à la source subi par toutes et tous, de facto en Janvier prochain, laisse augurer d’un remplacement encore lointain.

Le temps pour SOURCE SOLDE d’ingurgiter le prélèvement à la source mais aussi la​ NPRM (nouvelle politique de rémunération des militaires), combien de temps encore vont attendre nos soldats et leurs familles, pour percevoir un bulletin de salaire digne de ce nom, comme tout citoyen à part entière ?

Rappelons à La Ministre des armées son engagement prix publiquement : « il n’y a pas de soldats forts sans familles heureuses ». Nombreux sont vos soldats, Madame La Ministre, qui ont un genou à terre sous le poids des erreurs LOUVOIS. Votre rôle affirmé est celui de les aider à se relever !

 

Extrait du Compte-rendu No 29 de La Commission de la Défense nationale et des Forces Armées du 14 Février 2018 – Séance de 9 heures, sous la Présidence de Jean-Jacques BRIDEY.

Dernière audition de L’Amiral PRAZUCK s’agissant entre autres sujets, de la mise en place du système SOURCE SOLDE le remplaçant de LOUVOIS attendue fin 2018 dans la navale, en premier lieu.

M. Philippe Chalumeau (député LREM de la 1ère circonscription de l’Indre-et-Loire) : «Vous souhaitez remplacer les 174 indemnités actuelles par un système plus lisible. Compte tenu des difficultés rencontrées par le passé en matière de logiciel de solde, pouvez-vous garantir que le prochain système fonctionnera correctement ?»

Amiral Christophe Prazuck : «Bien évidemment, les 174 indemnités existantes complexifient les systèmes informatiques de solde. Mais c’est plutôt la lisibilité qui est le premier objectif de la politique de rémunération des militaires.

Vous le savez, le système Louvois va être remplacé par Source Solde, qui sera déployé d’abord dans la marine. Initialement, il devait être installé au début de 2017, mais il devrait finalement l’être en 2019 seulement, parce que nous prendrons le temps nécessaire. Chat échaudé craint l’eau froide, et le marin aussi ! Il est hors de question de prendre le moindre risque et nous procédons donc à des vérifications et contre-vérifications de tout ce système, du calculateur lui-même et de son lien avec les autres systèmes d’information ressources humaines du ministère, avec les réseaux de données. C’est un ensemble beaucoup plus large qu’un simple calculateur. Avant d’être chef d’état-major, j’ai été directeur des ressources humaines de la marine. J’avais noté alors qu’il y avait dix-sept manières différentes de distinguer hommes et femmes dans les systèmes RH du ministère des Armées : H.F, M.Mme, 0.1, 1.0, 1.2, 2.1, etc. Lorsqu’un système « 2.1 » parle à un système « H.F », le système receveur se pose des questions insolubles. C’est un problème de compatibilité que l’on a connu il y a très longtemps dans les systèmes de combat et que l’on a résolu par une normalisation de ces échanges. Cela fait partie des travaux de vérification »………………………..

Mercedes CREPIN

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.